Derniers avis

mardi 3 janvier 2012

Liaisons sulfureuses tome 1 : Souvenirs - Lisa Marie Rice


Description :
La vie n'a pas épargné Caroline Lake. Après avoir perdu ses parents, puis son jeune frère, elle doit rembourser d'énormes dettes. Dans la petite ville où elle a grandi, elle vivote en accueillant des hôtes dans sa propriété de Greenbriars.
C'est là que débarque en pleine tempête de neige un inconnu qui se présente sous le nom de Jack Prescott. Ex-ranger, il revient d'Afrique et demande à loger chez Caroline qui, contre toute prudence accepte. Malgré ses airs sombres et inquiétants, il a tout de suite éveillé en elle un désir inavouable. Elle ignore qu'il la connaît bien, et qu'il est encore plus dangereux qu'elle ne le soupçonne...

Liaisons sulfureuses, tome 1 : Souvenirs - Lisa Marie Rice - 315 pages - J'ai Lu - Collection Passion intense


Mon avis :
Et oui j'ai déjà lu mon deuxième Passion intense, et j'en ai acquis plein aussi, je crois que je suis perdue. Mais bon j'ai une bonne excuse, il me fallait un livre court et facile (comme ses protagonistes) avant une LC. Quoi ?! c'est pas crédible ? Bon tant pis j'assume alors !

Le premier que j'ai lu (L'homme de minuit) m'ayant plutôt fait passer un bon moment, j'ai décidé de continuer avec Lisa Marie Rice et ai donc choisi son autre série : Liaisons sulfureuses, et son premier tome, mettant en scène un ex-ranger (comme dans L'homme de minuit) qui vient louer une chambre chez une jeune femme seule et fragile (comme dans L'homme de minuit), qui la désire au premier regard et voudrait la prendre tout de suite, je cite : "Sur le divan, sur le tapis, à même le plancher. Contre le mur, sur le comptoir. N'importe où, du moment qu'il soit fiché en elle et qu'il y reste pendant des heures." (tiens ! comme dans L'homme de minuit). Une chose change cependant : l'auteur semble ici préférer le terme "fiché" au précédent qui était "pilonner". Une histoire originale et alléchante donc !

!!Attention spoilers !!
Nous avons d'un côté Jack, grand, beau et ténébreux (comme toujours) qui rentre de l'armée et n'a qu'une hâte : retrouver la belle et douce Caroline qu'il a connu douze ans plus tôt quand il était un adolescent rachitique, pauvre et sdf et qu'elle lui apportait du chocolat et des livres dans le foyer où il logeait temporairement.
De l'autre côté il y a Caroline, jeune femme d'une trentaine d'année, qui a perdu ses parents dans un accident de voiture, s'est occupé de son petit frère handicapé à la suite de l'accident pendant des années, petit frère qu'elle a également perdu deux mois plus tôt. Elle tente de survivre tant bien que mal et essaye de payer ses dettes grâce à sa petite librairie.
Caroline ne reconnaît pas Jack quand il revient (sinon ça ne serait pas drôle), surtout qu'il a changé de prénom.

Lui n'a qu'une idée : faire de Caroline son amante et par la suite sa femme, il l'a toujours désirée et veut la posséder (dans tous les sens du terme). Il décide donc de louer une chambre chez elle, et de voir par la suite comment il pourra emménager dans sa chambre à elle.
Mais c'est sans compter sur la belle Caroline qui dès le premier soir lui confie ne pas "vouloir rester seule ce soir". Bien sûr, à Jack il ne faut pas le lui dire deux fois ! Problème : ils n'ont pas de préservatif ! Caroline explique qu'elle n'a pas fait l'amour depuis 6 ans (la pauvre) et lui n'en a pas parce que de toutes façons il n'est pas malade (elle le croit évidemment sur parole "il n'a pas l'air malade), vu qu'elle prend la pilule (oui même après 6 ans sans rapport) : problème réglé !

Commence alors une série de coucherie dans tous les sens, et dans tous les endroits possible, pendant tout le week-end. Caroline qui est normalement longue à jouir, a un orgasme au bout de cinq minutes, et même une fois rien que de penser à lui elle manque de peu de jouir.
Vraiment ils ne font que ça, programme du dimanche par exemple : deux fois au réveil dans le lit, puis une fois sur le canapé, ensuite une fois devant la cheminée, sous la douche et plusieurs fois encore dans le lit.
Et chose hyper banale : en plein milieu d'un rapport ils se mettent à parler des parents de Caroline (décédés) et de son frère (également décédé), Jack pousse Caroline à se confier à lui pendant qu'il est "fiché" en elle, afin qu'elle soit soulagée de toute cette tristesse. Il est plein de bonté ce Jack vraiment !

Mais non, il n'y a pas que du sexe (ou presque) il y a aussi un méchant. Méchant qui veut retrouver Jack a tout prix pour récupérer des diamants et le tuer par la même occasion, mais pas avant d'avoir tué Caroline pour faire souffrir Jack (c'est plus sympa comme ça). Bien entendu le méchant ne gagnera pas et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'orgasmes.

Pour finir, quelques citations croustillantes (parce que j'adore ça et que je sais que vous aussi)(surlignez pour lire) :

¤ "Son sexe évoquait un drapeau flottant au milieu du mât de son grand corps."

¤ "Caroline n'était pas une femme facile. Elle était aussi étroite qu'une vierge quand il l'avait pénétrée, si étroite qu'il avait bien failli en perdre la raison."

¤ "Leurs corps menaient une véritable conversation. D'une caresse de la main, Caroline demandait :"Tu aimes ça ?" Et le corps de Jack répondait :"Oh, oui !"  (c'est bon hein ?!)

¤ "Comme elle aimait sa voix. Si grave, si calme. Une voix à mettre en bouteille et à vendre en pharmacie." Là j'ai pas trop compris le coup de la pharmacie lol en tout cas l'auteur nous répète tout au long du livre que Jack a une voix "si grave".

¤ "L'espace d'un instant, son corps eut un flash-back du matin même, les membres écartelés sur le lit telle une vierge offerte au sacrifice d'un culte archaïque, regardant le sexe de Jack allant et venant en elle..." ah ouais quand même !

¤ "Il l'embrassa comme il embrassait sa bouche. Elle avait une saveur marine, tiède et épicée". Comme une moule pas fraiche non ?! Ok je sors.





Cette lecture est ma première dans le cadre du rendez-vous de Stephie : Le premier mardi c'est permis !





Et ma troisième chronique dans le cadre du Challenge Romance, Charmes et Sortilèges de bit-lit.com.

11 commentaires:

Cess a dit…

Tiens, elle est étroite, comme c'est original !
Et "fiché" c'est vraiment super classe !

Choukette a dit…

Oui j'aurais encore pu mettre une parenthèse "comme dans L'homme de minuit" (et tous les autres bouquins érotique ou presque lol)

feebourbonnaise a dit…

Rho, j'adore ! Je veux trop le lire. Ca tombe bien, je l'ai dans ma PAL. Pour un prochain mardi... Bougre, je crois qu'il n'y aura pas assez de 1er mardi du mois (si je compte bien, ça ne fait que 12) pour tous les lire. :s

Jérôme a dit…

"Deux fois au réveil dans le lit, puis une fois sur le canapé, ensuite une fois devant la cheminée, sous la douche et plusieurs fois encore dans le lit", tout ça en une seule journée. Euh, faut pas rêver mesdames, y a qu'un acteur porno pour tenir un rythme pareil ! Je sais de quoi je parle, je n'en suis pas un, loin s'en faut !

Mabiblio1988 a dit…

Vraiment très sympa tes chroniques de ces livres là :)
J'en redemande alors ne te gène pas pour en lire.
Il est bien possible que je te tente aussi ce genre de lire une fois pour voir (au risque de devenir accro comme toi lol)

heclea a dit…

Lisa Marie Rice a le don pour trouver les meilleures formulations... et pour utiliser en long, en large et encore en long ses idées !
Je le note quand même !

fashion a dit…

J'adore la conversation hyper sérieuse en pleine baise pour soulager sa tristesse : quel homme attentionné, quand même. :-)

(Le captcha anti-spam de ce commentaire est "trou", ça ne s'invente pas. :-)))

liliba a dit…

oh ça c'est du lourd !!!!! Bon, s'il voyage, ton chef d'oeuvre, je le veux bien, tant qu'à faire dans la cucuterie, autant y aller à fond, hein !!!

Noukette a dit…

Bigre ! Cette collection regorge de pépites...! Bon, j'ai eu moins de chance avec le mien mais c'est le premier loupé ! Vive les premiers mardis du mois ! ;-)

Stephie a dit…

Au fait, on remet ça pour le 14 février ;)

Choukette a dit…

@liliba c'était un ebook.

@Stephie ok je note mais je ne pense pas avoir le temps :/

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...